Que choisir : un transat ou une balancelle ?

Quand on s’équipe en attendant l’arrivée de bébé, il n’est pas toujours facile de faire le tri entre le vocabulaire de puériculture et les accessoires vraiment utiles ou totalement gadgets. Je vous propose ici de faire le tri entre les atouts et les inconvénients de deux accessoires pour garder bébé avec soi, mais pas dans les bras. Alors, transat ou balancelle pour bébé ?

Un transat ou une balancelle, c’est la même chose, non ?

Le transat et la balancelle sont des supports confortables dans lesquels placer un bébé, quasiment dès sa naissance. En général le dossier est plat, mais moelleux. Par contre la position peut évoluer, de allongé à semi-assis et assis.

Ce sont deux accessoires qui permettent aux parents d’être à proximité de leur bébé, voire même d’interagir avec lui sans être obligé de l’avoir dans les bras.

Car ce sont également du matériel de puériculture mobile. On peut facilement les installer dans le salon, la cuisine ou même son bureau. Bébé reste au cœur de la vie de sa famille et peut tout observer tranquillement.

Balancelle ou transat, où se trouve la différence alors ?

Je résumerai bien en disant juste que les différences sont au niveau du prix et du mouvement. Car effectivement, depuis que l’on trouve des transats hauts ou vibrants, les différences disparaissent de plus en plus.

Cependant la balancelle est par définition un support qui balance bébé. Le mouvement est doux et régulier. Il est apaisant pour l’enfant. La majorité des modèles permettent de régler le mouvement (soit en puissance, soit en type de mouvement), pour reproduire le mouvement des bras ou pour juste balancer d’avant en arrière.

En raison de cet équipement moteur et électrique, la balancelle est plus lourde, plus encombrante et également plus chère. Même la balancelle la moins chère ne pourra jamais concurrencer un transat basique.

Comment savoir quoi choisir entre transat et balancelle ?

Voici plusieurs critères à regarder en fonction de la raison qui vous motive à cet achat et de votre budget.

Un siège pour apaiser bébé

Pour les enfants qui demandent à être énormément dans les bras, la balancelle est une vraie solution. Je dirais même un soulagement pour certains parents.

Le mouvement sécurise l’enfant, le rassure. Alors bien sûr on peut mettre son pied sur le transat pour le bercer, mais cela nous condamne à rester à proximité du transat. Alors que la balancelle fait tout elle-même.

Si vous avez un petit budget, regardez du côté des transats vibrants. Le mouvement n’est pas le même, mais c’est déjà mieux quand sans balancement du tout.

Un siège confortable

J’allais vous dire que les deux se valent, mais ce n’est pas tout à fait exact.
Une balancelle est un accessoire plus haut de gamme qu’un transat. Toutes les balancelles sont confortables.

Pour les transats, évitez les premiers prix ! Ainsi vous êtes également sûr d’opter pour du matériel confortable et respectueux du corps de l’enfant.

Un siège pour être à la hauteur du monde

Il est interdit de poser une balancelle ou un transat sur une table. Il faut toujours les positionner à même le sol. Du coup, dans un transat, bébé n’est qu’à une vingtaine de centimètres au-dessus du sol alors qu’avec la balancelle il peut faire face sans mal à une personne assise sur une chaise.

La balancelle gagne un point donc.
Cependant il existe à présent des transats hauts ou des transats up and down, où le siège monte et descend selon les besoins.

Un siège pratique et transportable

Vous cherchez une solution qui se glisse dans le coffre pour partir en week-end chez les grands-parents ?

Alors sans hésitation il vous faut un transat. C’est plus petit, plus léger. On peut même trouver des transats pliables ou des transats avec des roulettes.

Par contre au niveau de l’entretien, la balancelle et le transat sont aussi pratiques l’un que l’autre. Aujourd’hui les fabricants proposent quasiment systématiquement une housse amovible qui passe en machine.

La santé de bébé et les questions de sécurité

Sur chaque transat, sur chaque balancelle, figure le poids minimal et maximal de l’enfant que l’on peut y placer.

L’un comme l’autre accueille des bébés de quasiment la naissance jusqu’à 10 mois environ. Ce n’est pas propre à un type d’appareil, mais plutôt à chaque modèle. Ainsi certains transat vont s’arrêter à 9 kg, d’autres à 15 kg. Et il en va de même pour les balancelles.

De plus les deux possèdent des harnais de sécurité et conseillent aux parents de toujours garder l’enfant dans leur champ de vision.

Conclusion

Il n’est pas possible de choisir pour vous l’un ou l’autre. Entre la balancelle ou le transat, ce sera à vous de décider.

Cependant, ne laissez pas seulement la question du budget vous influencer. Si tout le monde préfère acheter neuf pour son enfant (et évitez ainsi les risques d’allergie, le matériel défectueux, etc), il est tout de même possible ensuite de le revendre sans trop de difficulté.

On peut même facilement les garder pour les autres enfants que vous aurez (ou de vos frères et sœurs) car ce sont des accessoires solides et faits pour accueillir plusieurs enfants.

5.0
01
commodo neque. elementum porta. adipiscing ut ipsum tempus elit. sit ante.